Jump to content

Heysel


Brittanyred
 Share

Recommended Posts

Quand je vois qu'il n'y a jamais de cérémonie en hommage aux 39 victimes de 85, je trouve ça presque indécent, surtout en comparaison du souvenir que l'on entretient avec les victimes d'Hillsborough....

A lire: Heysel, une tragédie européenne. De Jean-Phillipe leclaire, éditions Calmann-Lévy.

Je te pique ta phrase pour ce sujet qui est justement lié à la commémoration. Mais c'est vrai que c'est trop faible. Nous-mêmes, ne devrions-nous pas avoir un espace "Heysel" comme l'espace "Hillsborough". J'en suis persuadé. Cela me rappelle presque Alésia contre Gergovie dans Astérix. Amnésie volontaire?

http://www.liverpoolfc.tv/news/latest-news/26-years-heysel-remembered

Link to comment
Share on other sites

Je te pique ta phrase pour ce sujet qui est justement lié à la commémoration. Mais c'est vrai que c'est trop faible. Nous-mêmes, ne devrions-nous pas avoir un espace "Heysel" comme l'espace "Hillsborough". J'en suis persuadé. Cela me rappelle presque Alésia contre Gergovie dans Astérix. Amnésie volontaire?

http://www.liverpoolfc.tv/news/latest-news/26-years-heysel-remembered

Dans le bouquin de Jean-Phillipe Leclaire, il y a une large part donnée aux interviews, notamment celle de Rogan Taylor (un prof de sociologie de l'université de Liverpool qui s'investit beaucoup au sein des supporters).

D'après lui, la ville de Liverpool est comparable à Naples et Marseille par sa capacité de victimisation.

En exagérant un peu, Hillsborough a, quelque part, l'avantage de nous donner le beau rôle que n'a pas le Heysel.

Qu'on ne détourne pas mes propos, Hillsborough est un horrible drame qui n'aurait jamais du arriver. Et je donnerais bien tout le palmarès du club si ça pouvait nous rendre une seule des 96 victimes.

Mais je me mets dans la position de quelqu'un qui a perdu un frère, un mari, un père ou un fils au Heysel. Voir toutes les commémorations pour Hillsbourgh et rien ou presque pour le Heysel, ça doit faire sacrément mal au cœur.

Link to comment
Share on other sites

Il ne faut pas perdre de vue une différence fondamentale entre le Heysel et Hillsborough: les sanctions.

Pour Hillsborough, il n'y a toujours pas justice, et beaucoup de mensonges ont été colportés. Par exemple, mon frère serait mort, et un journal m'accuserait de l'avoir détroussé et lui avoir pissé dessus pendant que d'autres essayaient de le ranimer, des gens soutiendraient que je l'aurais tué, un tribunal blanchirait les responsables de sa mort moi aussi, je pense que cela constituerait assez de choses pour que je sois considéré comme une victime et que je crie justice.

Pour le Heysel, ça n'a certes pas servi à ramener les morts, mais des sanctions sévères ont été prises contre le football anglais, et particulièrement Liverpool (suspension 6 ans...). Et ce serait d'ailleurs à tout le foot anglais de commémorer le Heysel, car nous n'avions particulièrement une réputation de hooligans: il faut se rappeler que les hooligans de Chelsea, Millwall et tout le royaume avaient rejoint les rangs des supporters Red ce soir là, avec le résultat regrettable que l'on connaît.

Des sanctions ont été prises, une campagne de réconciliation entre la Juve et le LFC a été menée, je pense qu'il faudrait donc panser les plaies et aller de l'avant, en priant aujourd'hui pour le repos des 39 morts du Heysel.

Par contre pour Hillsborough, les gens continueront à "se victimiser" tant que les autorités compétentes refuseront de prendre leurs responsabilités, et de reconnaitre leurs omissions de l'époque.

Link to comment
Share on other sites

Souley, je suis d'accord sur l'idée que la principale différence entre les deux événements tient dans le fait que l'un a été jugé mais pas l'autre.

Néanmoins, pour voir les premiers signes visibles de pardon émaner de lfc, il à fallu attendre 20 ans. Et encore, parce que le tirage au sort de la champions league avait opposé les deux clubs.

Proposer un simple match amical avec reversement de la recette aux familles des victimes (par exemple), aurait pu être fait beaucoup plus tôt.

Entendons nous bien, tout ce qui est fait pour hillsborough doit être poursuivi tant que les coupables n'auront pas payé.

C'est juste que je trouve qu'on à tendance à oublier le heysel un peu vite.

Link to comment
Share on other sites

Ne t'inquiète pas, je n'ai pas mal interprété tes propos, c'est juste que je tenais à souligner la différence totale entre les deux catastrophes, qui explique la différence de réception auprès du club et de ses supporters! :drink:

Link to comment
Share on other sites

Il ne faut pas perdre de vue une différence fondamentale entre le Heysel et Hillsborough: les sanctions.

Pour Hillsborough, il n'y a toujours pas justice, et beaucoup de mensonges ont été colportés. Par exemple, mon frère serait mort, et un journal m'accuserait de l'avoir détroussé et lui avoir pissé dessus pendant que d'autres essayaient de le ranimer, des gens soutiendraient que je l'aurais tué, un tribunal blanchirait les responsables de sa mort moi aussi, je pense que cela constituerait assez de choses pour que je sois considéré comme une victime et que je crie justice.

Pour le Heysel, ça n'a certes pas servi à ramener les morts, mais des sanctions sévères ont été prises contre le football anglais, et particulièrement Liverpool (suspension 6 ans...). Et ce serait d'ailleurs à tout le foot anglais de commémorer le Heysel, car nous n'avions particulièrement une réputation de hooligans: il faut se rappeler que les hooligans de Chelsea, Millwall et tout le royaume avaient rejoint les rangs des supporters Red ce soir là, avec le résultat regrettable que l'on connaît.

Des sanctions ont été prises, une campagne de réconciliation entre la Juve et le LFC a été menée, je pense qu'il faudrait donc panser les plaies et aller de l'avant, en priant aujourd'hui pour le repos des 39 morts du Heysel.

Par contre pour Hillsborough, les gens continueront à "se victimiser" tant que les autorités compétentes refuseront de prendre leurs responsabilités, et de reconnaitre leurs omissions de l'époque.

Pas uniquement ceux de chelsea et millwall, il y avait une banderole a la gloire de Ron Atkinson je me souviens plus se qu'il y avait d'écrit mais sa m'avait interpeller quand j'avais vu cette banderole.

Link to comment
Share on other sites

Il ne faut pas perdre de vue une différence fondamentale entre le Heysel et Hillsborough: les sanctions.

Pour Hillsborough, il n'y a toujours pas justice, et beaucoup de mensonges ont été colportés. Par exemple, mon frère serait mort, et un journal m'accuserait de l'avoir détroussé et lui avoir pissé dessus pendant que d'autres essayaient de le ranimer, des gens soutiendraient que je l'aurais tué, un tribunal blanchirait les responsables de sa mort moi aussi, je pense que cela constituerait assez de choses pour que je sois considéré comme une victime et que je crie justice.

Pour le Heysel, ça n'a certes pas servi à ramener les morts, mais des sanctions sévères ont été prises contre le football anglais, et particulièrement Liverpool (suspension 6 ans...). Et ce serait d'ailleurs à tout le foot anglais de commémorer le Heysel, car nous n'avions particulièrement une réputation de hooligans: il faut se rappeler que les hooligans de Chelsea, Millwall et tout le royaume avaient rejoint les rangs des supporters Red ce soir là, avec le résultat regrettable que l'on connaît.

Des sanctions ont été prises, une campagne de réconciliation entre la Juve et le LFC a été menée, je pense qu'il faudrait donc panser les plaies et aller de l'avant, en priant aujourd'hui pour le repos des 39 morts du Heysel.

Par contre pour Hillsborough, les gens continueront à "se victimiser" tant que les autorités compétentes refuseront de prendre leurs responsabilités, et de reconnaitre leurs omissions de l'époque.

Pas uniquement ceux de chelsea et millwall, il y avait une banderole a la gloire de Ron Atkinson je me souviens plus se qu'il y avait d'écrit mais sa m'avait interpeller quand j'avais vu cette banderole.

Link to comment
Share on other sites

  • 11 months later...
  • 3 years later...

Vous n'êtes pas gênés par le fait que le club ne semble pas assumer cette tragédie autant que Hillsbrough ? Je sais bien que les circonstances sont totalement différentes, mais la mémoire sélective du club (2 articles sur l'offal + une cérémonie minable à coté d'Anfield) me dérange au plus haut point personnellement.  

 

 

Link to comment
Share on other sites

Vous n'êtes pas gênés par le fait que le club ne semble pas assumer cette tragédie autant que Hillsbrough ? Je sais bien que les circonstances sont totalement différentes, mais la mémoire sélective du club (2 articles sur l'offal + une cérémonie minable à coté d'Anfield) me dérange au plus haut point personnellement.  

 

Si, ça me gêne aussi. Cela dit, ce qui est tragique avec Hillsborough, c'est autant ce qui a suivi que le jour même, et le combat des familles face à la justice explique aussi cette différence de traitement.

Link to comment
Share on other sites

C'est bizarre, personne sur le forum aujourd'hui...pas très courageux et très digne de ne pas vouloir assumer ses erreurs...seul bémol collectif. Dans ce cas, il faut espérer que le club ne soit pas donneur de leçon à l'avenir...

Link to comment
Share on other sites

En effet, il y aura toujours une différence de traitement entre Heysel et Hillsborough de la part du club et des fans.

 

Le Heysel, c'est le point noir de notre histoire, puisque la responsabilité des fans est clairement engagée, et qu'il est très difficile d'assumer cette part d'héritage quand on supporte LFC.

Alors oui, on peut toujours se retrancher derrière l'argument des hooligans, d'une petite minorité, toujours est-il que les tueurs ce jour là étaient des supporters du club à part entière.

 

Pour Hillsborough, c'est très différent. On est passé du statut de coupables, agonis par la presse et les dirigeants, à celui de victimes, calomniées à tort.

Mais ce combat là, ce n'est pas le club qui l'a mené, ce sont les familles des victimes. Ce sont elles qui pendant 25 ans ont lutté vent debout pour faire triompher la vérité.

 

Et oui, il est plus facile pour un supporter extérieur à ces évènements, d'endosser cette part d'héritage, d'arborer un bracelet HJC, que de s'associer au Heysel.

 

 

D'un point de vue historique, ces deux tragédies ont des dimensions différentes.

 

Le Heysel fait figure de symbole du hooliganisme, il montre jusqu'où peut mener la folie et la haine des supporters. Il a changé à jamais la perception des fans anglais, il a amené et permis de justifier bon nombre de mesures répressives à l'encontre des supporters.

Il a aussi mis fin à la domination du foot anglais sur l'Europe.

 

Hillsoborough a finalement eu beaucoup moins d'impact sur le football, il en a eu beaucoup plus sur la ville de Liverpool. Il a d'abord été interprété comme une nouvelle manifestation de hooliganisme, de la part de ces sauvages de Scousers.

A ce titre, je pense que cette tragédie a contribué à souder la ville, conspuée de tous, comme bastion du Nord face à l’arrogance et au mépris londonien.

Le fait que la vérité commence à s'imposer après tant d'années place les supporters, et les habitants de la ville dans une posture de victimes héroïques. Hillsobough et surtout le combat qui suivit, sont un marqueur très fort de la mémoire collective de la ville de Liverpool.

 

 

Pour terminer, je considère que dans les deux cas, le club n'a pas été exemplaire.

Pour le Heysel, il y a une volonté d'oubli qui me parait absurde, compte tenus de l'importance historique de l’évènement, au-delà de la tragédie humaine.

Pour Hillsborough, ce sont le familles des victimes et les habitants qui ont mené le combat pour le vérité.

 

 

Link to comment
Share on other sites

En effet, il y aura toujours une différence de traitement entre Heysel et Hillsborough de la part du club et des fans.

 

Le Heysel, c'est le point noir de notre histoire, puisque la responsabilité des fans est clairement engagée, et qu'il est très difficile d'assumer cette part d'héritage quand on supporte LFC.

Alors oui, on peut toujours se retrancher derrière l'argument des hooligans, d'une petite minorité, toujours est-il que les tueurs ce jour là étaient des supporters du club à part entière.

 

Pour Hillsborough, c'est très différent. On est passé du statut de coupables, agonis par la presse et les dirigeants, à celui de victimes, calomniées à tort.

Mais ce combat là, ce n'est pas le club qui l'a mené, ce sont les familles des victimes. Ce sont elles qui pendant 25 ans ont lutté vent debout pour faire triompher la vérité.

 

Et oui, il est plus facile pour un supporter extérieur à ces évènements, d'endosser cette part d'héritage, d'arborer un bracelet HJC, que de s'associer au Heysel.

 

 

D'un point de vue historique, ces deux tragédies ont des dimensions différentes.

 

Le Heysel fait figure de symbole du hooliganisme, il montre jusqu'où peut mener la folie et la haine des supporters. Il a changé à jamais la perception des fans anglais, il a amené et permis de justifier bon nombre de mesures répressives à l'encontre des supporters.

Il a aussi mis fin à la domination du foot anglais sur l'Europe.

 

Hillsoborough a finalement eu beaucoup moins d'impact sur le football, il en a eu beaucoup plus sur la ville de Liverpool. Il a d'abord été interprété comme une nouvelle manifestation de hooliganisme, de la part de ces sauvages de Scousers.

A ce titre, je pense que cette tragédie a contribué à souder la ville, conspuée de tous, comme bastion du Nord face à l’arrogance et au mépris londonien.

Le fait que la vérité commence à s'imposer après tant d'années place les supporters, et les habitants de la ville dans une posture de victimes héroïques. Hillsobough et surtout le combat qui suivit, sont un marqueur très fort de la mémoire collective de la ville de Liverpool.

 

 

Pour terminer, je considère que dans les deux cas, le club n'a pas été exemplaire.

Pour le Heysel, il y a une volonté d'oubli qui me parait absurde, compte tenus de l'importance historique de l’évènement, au-delà de la tragédie humaine.

Pour Hillsborough, ce sont le familles des victimes et les habitants qui ont mené le combat pour le vérité.

 

 

Si je peux me permettre de rajouter un commentaire, oui, il y a une responsabilité de "certains" fans. (Je mets "certains" entre guillemets, parce que je doute que les fauteurs de troubles étaient des kopites, voire des season ticket holders.)

 

Après, il ne faut oublier que ce drame du Heysel n'est pas du tout le SEUL résultat des hooligans. Le stade était pourri (si ma mémoire ne me joue pas des tours, il était prévu dans les semaines/mois avant le match que cette finale serait le dernier match joué dans ce stade avant sa rénovation), la sécurité était quasi inexistante, les victimes du Bloc Z n'auraient JAMAIS dû être italiens (ce bloc était destiné à des spectateurs neutres !) et j'en passe.

 

D'ailleurs, si je me souviens correctement, certains organisateurs et membres de la sécurité ont aussi reçu des peines de prison suite à ce drame et je regrette aujourd'hui que, dans l'opinion publique, les supporters de Liverpool (voire le club?) restent comme les seuls responsables.

 

Attention, je ne veux pas dénigrer la responsabilité de ces pseudos-supporters. Mais on oublie rapidement le contexte.

 

Mais c'est vrai qu'à chaque visite à Liverpool, les scousers parlent "facilement" d'Hillsborough. En revanche, le drame du Heysel semble un sujet tabou. Comme s'il y avait quand même un sentiment de honte, voire de culpabilité vis-à-vis de ce drame.

 

Comme Aurel le dit, le drame du Heysel reste le symbole du hooliganisme. Suite à ça (ainsi qu'au drame d'Hillsborough), je pense que le foot anglais a su se battre contre ce fléau.

 

Aujourd'hui, "on" vient plus facilement en famille (avec enfants) au stade. Alors OK, l'ambiance en prends un coup, "on" est devenu des clients et le football a perdu un peu (beaucoup?) son côté populaire. Mais la sécurité est davantage présente.

 

Pour ceux qui veulent lire un livre sur le drame du Heysel, je vous conseille "Le Heysel, une tragédie européenne", par Jean-Philippe Leclaire (c/o Calmann-Lévy). Ce livre fut publié en 2005.

 

Bonne lecture !

Link to comment
Share on other sites

Merci pour le rajout sur la sécurité Candy, c'est vrai que l'organisation était défaillante. D'ailleurs, tous les drames du football sont en partie le résultat d'un manque d'anticipation de la part des autorités, que l'on passe généralement sous silence, puisqu'il est plus facile de faire porter le chapeau aux seuls supporters.

 

Le boss de la fédé belge et des membres des forces de l'ordre ont été condamnés, donc la justice a su élargir les responsabilités au-delà des supporters, mais les médias beaucoup moins.

 

Après, comme par exemple en F1, ce sont après des drames que des mesures sont prises malheureusement. Comme pour Furiani.

Link to comment
Share on other sites

  • 5 months later...
  • 6 months later...

On parle toujours énormément d'Hillsborough mais pas assez du Heysel malheureusement. Même si les circonstances sont complètement différentes, je trouve cela dommage... C'est clairement un héritage très lourd à porter lorsqu'on supporte le LFC.

31 ans aujourd'hui, YNWA !

Link to comment
Share on other sites

C'est effectivement un héritage très lourd. On a déjà discuté des différences mémorielles entre le Heysel et Hillsborough, en particulier sur ce thread, je propose que si certains veulent en discuter, on attende la fin de ce jour de mémoire.

RIP, YNWA!

Link to comment
Share on other sites

  • 11 months later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...